mercredi 31 juillet 2013

STAGE BD EN MAISON D'ARRET : JOUR 2

Mardi matin.
Ce matin, je n'ai qu'Anthony comme détenu volontaire. Jeune homme de 22 ans, il est là pour 18 mois, suite à un braquage d'une supérette, lié à sa toxicomanie. Il prend sa peine comme une solution pour s'en sortir, et pour décrocher de sa dépendance après 5 ans de consommation d'héroïne. Il est pleinement conscient de ce qu'il a fait, et prend sa condamnation comme une 2e chance, ainsi que les ateliers proposé par le SPIP comme une aubaine dont il doit profiter. Il ne se plaint pas trop. Ca fait un mois et demi qu'il est là. Il est intelligent, poli, posé, sérieux, il aime le dessin et les comics. Le stage se passe dont très bien avec lui, et le contact également. Après la séance, je fais un point avec les gens du SPIP pour essayer de recruter d'autres volontaires, car sinon, ça ne fera pas lourd à la fin de la semaine.

Mardi après-midi.
Ils sont 3. Anthony est là, ainsi que 2 nouveaux : Jon, un gitan bodybuildé et tatoué, un beau regard bleu, calme, voix douce, et Mounir, un petit jeune de 21 ans, qui ne tient pas en place, parle fort, tout le temps, un enfer ! Poli, pas méchant, jure tout le temps sur le Coran, tape à la porte pour interpeller ses potes sur la coursive, grimpe à la fenêtre et gueule à d'autres dehors ...  Il est surtout là pour éviter de se faire chier dans sa cellule, et pour éviter la promenade. Il est fatiguant à la longue, car la pièce étant haute de plafond, ça résonne. Je leur fais faire à tous les 2 les exercices de narration avec mes strips et Pit. Résultat : lourdingue pour Mounir. Ca ne vole pas très haut, et c'est plutôt vulgaire. Jon a dû mal lui aussi, mais s'en sort mieux. Sinon, ça parle beaucoup des conditions de détention. En 2 jours, j'en apprends beaucoup, plus que l'année dernière en 40 jours se stage. Il ne cachent rien sur leurs affaires en cours, sont très ouverts, répondent à mes questions, m'expliquent comment on fait une "chauffe" (un réchaud home made à base de mouchoirs pour les mèches et de tube de dentifrice ou de kecthup évidés , aplati et roulé, pour chauffer des aliments, car la bouffe est jugée infecte), ce qu'est la "cantine" (commande de PQ, tongs, clopes ...  passée à l'administration, et livrée 15 jours plus tard. J'apprends qu'ils ont droit à une douche tous les 2 jours, que le, parloir a lieu le lundi, mercredi et vendredi, et dure une demie-heure. La promenade a lieu 2 fois par jour, et dure 1 heure. Anhtony ne sort qu'une fois par jour en promenade car il va en CPU, en promenade protégée, réservée à ceux qui sont protégés, ou ceux qui en font la demande, pour éviter les bagarres, avoir la paix et avoir la place de s'asseoir à l'ombre sur le banc, car surpopulation oblige, ils sont plus de 200 détenus dans cette maison d'arrêt vétuste, qui fermera d'ailleurs l'année prochaine. En effet, une prison toute neuve est en train de sortir de terre à Saran.


lundi 29 juillet 2013

STAGE BD EN MAISON D'ARRET : JOUR 1

Ahhh... la bonne surprise qui m'attendait ce matin, à mon arrivée au centre de détention d'Orléans. Sur les 8 inscrits au stage BD, plus les 8 inscrits sur liste secondaire, seul un détenu m'est amené, 30 minutes après qu'on soient partis me les chercher. L'homme semble âgé, et pour cause, il a ... 72 ans !!! ET il est Portugais. Bon il parle et comprend le Français, le lit aussi, mais il n'a jamais ouvert une BD de sa vie, ne comprend pas quand je lui parle d'inventer une histoire. J'essaye de lui expliquer le processus, et les étapes de réalisation habituelles (synopsis, scénario, recherche de perso ...). Rien. Je passe à mes traditionnels exercices de narration, avec Pit, ma mascotte. Là non, plus, il ne comprend pas ce qui'l doit faire, comment faire parler le personnage à sa place. Là, je me dis que le stage BD est foutu. Je sors déprimé à 11h30. Personne pour en parler dans les locaux du SPIP. Cool ! Pour couronner le tout, au poste d'entrée, où je suis censé récupérer ma carte d'identité contre mon badge visiteur, ils ont filé ma carte d'identité (oh la belle faute professionnelle) à un autre intervenant qui est parti, mais doit revenir l'après-midi. Bon ... Je pars mangé mon sandwich au bord de la Loire. Je reviens à 13h30. On m'informe qu'en fait l'autre intervenant ne revient que demain !...
La vie est géniale, non ?!
Heureusement, cette fois, il y a quelqu'un dans les locaux du SPIP. Je lui parle de mes 2 soucis. Là, elle me dit de voir avec le surveillant principal de l'après-midi pour ce problème de détenus qui ne viennent pas (où qu'on en vient pas chercher, c'est selon). Je franchis donc le long couloir du rdc, et je trouve tout de suite la bonne personne, qui informe par talkie-walkie ses 2 collègues aux étages supérieurs. Je retourne dans ma salle, je m'assois et j'attends. Et là miracle ! Un premier détenu arrive, puis un 2e, un 3e et enfin un 4e. Mon papy n'arrivera qu'une heure après,  la faute au sport et à la douche qui se passe le midi. On conviendra ensemble après une ultime tentative de lui faire comprendre le but du stage, que ce n'est pas pour lui. Il ne sera donc pas là demain matin. Heureusement, sur les 4 restants, deux ont l'air super motivés, et devraient être là demain. Quant aux 2 autres, je le sens pas. Mais, bon, on verra. Surtout que l'exercice n'est pas facile, puisqu'on m'a demandé de leur faire adapter des textes écrits par les détenus femme en Mars, lors d'un atelier d'écriture réalisé avec quelqu'un du monde du livre. Cette après-midi, après explications et exercices de narration avec Pit, mes détenus ont lus les textes que j'avais choisi, certains étant trop longs ou illisibles, ou coupés (ahh, les joies de la photocopies), et ont fait leur choix. Demain matin, on passe au découpage écrit.
Ci-dessous, leur réappropriation de Pit.





dimanche 28 juillet 2013

STAGE BD EN CENTRE DE DETENTION

J'anime à nouveau un stage BD au centre de détention d'Orléans, de lundi 29 au jeudi 1 Août 2013. 20 heures sont prévues. Au quartier homme. Ce stage BD fait suite à ceux que j'y ai mené l'année dernière. Suivra un autre stage de 20 heures, avec le quartier femme, la semaine 34, pour les faire participer au concours Trans-Murailles, organisé par la ville d'Angoulême depuis 2009, et qui récompense un atelier BD, et un détenu. Petit retour en arrière pour ceux que ça intéresse, sur une bd des BD réalisée l'année dernière par un détenu.
http://www.blogger.com/blogger.g?blogID=3101758387717942666#editor/target=post;postID=9164513469072234723;onPublishedMenu=allposts;onClosedMenu=allposts;postNum=140;src=postname

vendredi 26 juillet 2013

NOUVEAUX BADGES

Pleins de nouveaux badges dans la pure fucking boutik, dont des badges bd,
grâce à ma nouvelle acquisition ! Alors on va voir et se faire plaisir !

jeudi 25 juillet 2013

BANDE ANNONCE VIDEO DE URIEL SAMUEL ANDREW

video

Bande annonce "maison" de mon prochain album, réalisée grâce au logiciel gratuit Movie Maker de Microsoft. Sortie le 28 Août  aux éditions Casterman, collection Ecritures. Un grand merci à mon ami Sadou pour la musique originale.


dimanche 21 juillet 2013

PIT SUR TAPASTIC

De nouveaux épisodes, en Anglais et en Français, à lire sur le site US tapastic.com
Have fun, comme diraient les Ricains !


samedi 6 juillet 2013

CONCOURS COQUE I PHONE

Je participe à un nouveau concours. Il s'agit de créer une nouvelle coque i-phone pour l'équipe de basket des Sharks, d'Antibes. Ca se passe sur le site so case. Voici mon visuel.

vendredi 5 juillet 2013

IMPRESSION TSHIRTS MAISON DE LA JEUNESSE



 Le verso des t-shirts, homme et femme, de toutes tailles.


 Mon écran, qui sèche, après insolation.

Ajouter une légende
 Graphisme que j'ai créé à partir du logo original de la maison de la jeunesse.
Surprise de dernière minute : rajouter le logo de la mairie. Que j'ai intégré façon cheminée, du coup.
Un détail de l'impression.
Ca valait le coup d'acheter ce nouveau cadre pour sérigraphie textile, en maille 77 fils/cm.

 Ma presse à chaud pour cuire l'encre à solvant.

Fin de l'impression des 40 t-shirts, recto/verso.

jeudi 4 juillet 2013

MFEST 2013

Affiche enfin validée, avec les groupes définitifs. Dessin et mise en page.

mardi 2 juillet 2013

IMPRESSION TSHIRT GROUPE APOLLINE





 Recherche de la teinte rose du logo Apolline pour les t-shirts girly.
 Essais sur papier canson noir.
 Commande 20 T-shirts imprimés (blanc pour les hommes, rose pour les nanas).