jeudi 31 décembre 2009

BLOODY SEPTEMBER (20)



Le voilà ! Arrivé hier par la poste, mon premier exemplaire. Le premier album où j'ai tout fait : scénario, dessin, couleurs, lettrage, bonus ... 2010 sera sans doute un tournant pour moi, car en plus de faire la promo de l'album, et d'en réaliser un nouveau pour KSTR, je prépare un projet d'adaptation pour la collection Rivages/Casterman. J'ai passé le premier cap, c'est à dire choix d'un auteur et d'un livre, pour lesquels j'ai eu l'accord. Il me reste 2 caps à passer avant d'être sur de le faire ... Wait and See ! En tout cas, plus que quelques jours avant l'arrivée de ce bel objet dans toutes les bonnes librairies !

vendredi 18 décembre 2009

IN THE NAME OF (18)

Essai de mise en couleur de la page 01 de l'album.

mardi 15 décembre 2009

BLOODY SEPTEMBER (19)

Jour J-1 mois avant la sortie de l'album maintenant. Alors je remets cette petite vidéo que certains ont peut-être déjà vu sur ce blog en Mars, peu de temps après avoir fini ce nouvel album. D'autres l'ont peut-être vu sur le blog Kstr où il est visible depuis cette époque, en page d'accueil. Bon visionnage, et mettez le son assez fort pour profiter de la bande-son.

video

mercredi 9 décembre 2009

BLOODY SEPTEMBER (18)


Mot de l'éditeur:
Manhattan, hiver 2000. En pleine nuit, une jeune femme à demi-nue saute dans le vide du haut d'un building. Au matin, c'est l'inspecteur Francis Pezzulo, en chemin pour rejoindre son commissarait du 15 e district, qui hérite de l'enquête sur ce cas - selon toute vraisembalnce un suicide. Son enquête pourtant, le conduira d'abord dans le milieu du cinéma porno, puis sur les traces d'un serila killer terrifiant, un psychopathe tueur de femmes qui dépèce ses victimes.
Mais au -delà de l'enquête proprement dite, sobrement décrite dans une narration au cordeau, Bloody Septemebr est aussi le portrait d'un homme las, dont le mental ploie sous les assauts conjugués d'un travail pénible et d'une vie personnelle difficile. C'est aussi, et peut-être surtout, le portrait d'une ville dévorante, New York, qui pour briller dans toute sa gloire ne cesse de dévorer ses propres enfants.
Réalisme extrême et scénario en état d'urgence, pour un compte-rendu clinique et glaçant de l'envers du rêve américain.

vendredi 4 décembre 2009

IN THE NAME OF (17)

Uen série de 3 cases page 42.